tas


tas

tas [ ta ] n. m.
• 1155; frq. °tas; cf. néerl. tas « tas de blé »
1Amas (de matériaux, de morceaux, d'objets) s'élevant sur une large base. amas, monceau. Un, des tas de pierres, de gravats. Tas d'ordures. Tas de sable, de charbon. Tas de foin. 2. meule. Tas de cendres. Fam. Tas de boue, de merde. Mettre en tas. entasser. Fam. et péj. Personne lourde et peu agile. Un gros tas.
2Fig. Grande quantité, grand nombre (de choses). quantité. « Ce garçon emmagasine un tas de curiosités à bon marché » (Balzac). Un tas de détails inutiles. S'intéresser à des tas de choses. 1. masse. « on a acheté des tas de bonnes choses : des cigarettes, des cigarillos » (Perec). Un tas de trucs. « Je me lançais dans des tas de commentaires » (Céline). Fam. Il y en a des tas et des tas; (il n')y en a pas des tas. beaucoup. Taper dans le tas.
(1155) Péj. ou fam. Grand nombre (de personnes). multitude. « Un tas d'hommes perdus de dettes et de crimes » (P. Corneille). ramassis. « Un tas de péquenots » (Bernanos). « J'ai ainsi eu, au cours de ma vie, des tas de contacts avec des tas de gens sérieux » (Saint-Exupéry). Un tas de gens : beaucoup de gens. Dans le tas : dans le grand nombre de gens en question. Il doit bien y en avoir un dans le tas qui... Foncer dans le tas. Tirer dans le tas, dans un groupe, sans viser précisément qqn. — Exclam. (injure à un groupe) Tas de salauds ! 2. bande.
3Archit. Bâtisse en construction, chantier à pied d'œuvre. Tailler les pierres sur le tas, à l'endroit même où on les emploie (et non à la carrière). — Par ext. (1872) Sur le tas : sur le lieu du travail, au travail. Grève sur le tas. Fam. Formation de spécialistes sur le tas.
4(1567) Techn. Tas de charge : masse de pierre en forme de coussinet où prennent naissance les arcs-doubleaux, les formerets et les ogives.
⊗ CONTR. Éparpillement. ⊗ HOM. poss. Ta (1. ton).

tas nom masculin (francique tas) Accumulation, amoncellement de choses, matériau ramassé sur lui-même : Un tas de sable. Bâtiment Masse de l'ouvrage déjà exécuté. Métallurgie Synonyme de enclumette. Petite enclume portative. Petite enclume de chaudronnier pour la mise en forme des feuilles métalliques. ● tas (expressions) nom masculin (francique tas) Un tas de, une grande quantité : Un tas de gens. Familier. Dans le tas, dans un groupe, parmi tous les gens le composant. Sur le tas, sur le lieu même du travail : Grève sur le tas. Familier. Tirer, taper dans le tas, au hasard, sans viser quelqu'un en particulier. Tas de charge, ensemble de voussoirs d'arc ou de voûte placés en encorbellement, dont les lits sont horizontaux et qui ne poussent pas au vide. ● tas (homonymes) nom masculin (francique tas) ta adjectif possessiftas (synonymes) nom masculin (francique tas) Accumulation, amoncellement de choses, matériau ramassé sur lui-même
Synonymes :
Métallurgie. Petite enclume portative.
Synonymes :
Un tas de
Synonymes :
- armée
- ribambelle (familier)

tas
n. m.
d1./d Accumulation de choses mises les unes sur les autres; amas, monceau. Tas de sable, de fagots.
|| (Madag.) Mesure empirique pour la vente de fruits et de légumes. Grand tas, petit tas. Tas de brèdes, de tomates.
d2./d Fig., Fam. Grande quantité (de choses).
|| Grand nombre (de personnes).
Tirer dans le tas, sur un groupe, sans viser qqn en particulier.
d3./d CONSTR Masse d'un bâtiment en construction. Tailler les pierres sur le tas, sur les lieux mêmes où elles doivent être utilisées, et non à la carrière.
|| Par ext. Loc. cour. Sur le tas: sur le lieu de travail. Grève sur le tas.
Fam. Faire son apprentissage, apprendre sur le tas, par la pratique, en travaillant.
d4./d TECH Petite masse d'acier parallélépipédique servant d'enclume.

⇒TAS, subst. masc.
I. A. — Accumulation d'une matière, de choses de même nature ou de nature différente, arrangées avec ou sans ordre et placées les unes sur les autres. Le temps de la moisson venu, les deux frères lièrent leurs gerbes, et en firent deux tas égaux qu'ils laissèrent sur le champ (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 454). À mesure que le tas [de lettres] diminuait, ses lèvres se pinçaient. La dernière lettre appelée, il s'en alla, le cœur et les mains vides (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 24).
Marchand(e) au petit tas (vx). Commerçant(e) vendant par petits tas des fruits et légumes. Il régalait son estomac d'un morceau de fromage ou d'un oignon, ou d'une demi-douzaine de pommes achetées au tas sur le pont Neuf (ABOUT, Nez notaire, 1862, p. 111).
SYNT. Grand, gros, petit tas; tas énorme, informe, noir; tas d'herbes, d'immondices, d'ordures, d'os, d'ossements, d'étoffe(s), de blé, de bois, de briques, de cadavres, de cendre(s), de chair, de charbon, de chiffons, de choux, de copeaux, de débris, de décombres, de fagots, de feuilles, de foin, de fumier, de linge, de morts, d'or, de paille, de pierre(s), de planches, de sable, de terre, de vêtements; s'asseoir sur un tas; fouiller un tas; mettre qqc. en tas; vêtements (jetés) en tas.
P. anal. (de forme). [À propos d'un agglomérat d'êtres ou de choses en grande quantité et placés côte à côte] Un camion passa, chargé d'un tas confus de miliciens accroupis (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 693). [À propos d'une pers. ramassée sur elle-même, d'une chose de forme indistincte] Après avoir trébuché sur le tas obscur d'un bonhomme assis par terre, dans la pénombre, (...) Paradis s'éloigne (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 12).
Vx. Mettre qqc./qqn ablativo tout/tous en un tas.
P. métaph. Il a compris que le centre de l'affaire, le nœud, le moyeu de l'implacable roue, c'est ce petit tas d'os et de peau: Janet (GIONO, Colline, 1929, p. 163).
Pop., arg., péj. Tas de ferraille (de tôle). ,,Vieille automobile`` (REY-CHANTR. Expr. 1979). [Pour désigner le même objet ou tout autre objet déprécié] Tas de boue (REY-CHANTR. Expr. 1979). Gros tas. ,,Personne énorme, laide, sans énergie qui s'affaisse comme un tas`` (FRANCE 1907). Gros tas! Ce n'est quand même pas cela qui te tirera d'affaire (H. BAZIN, Bur. mariages, 1951, p. 191).
Avec valeur d'adj. C'était une gracieuse femme (...) dont l'élégante silhouette faisait presque toujours paraître un peu « tas » celles qui avaient la déveine de se trouver à côté d'elle (GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 188).
Arg., vx. Tas de pierres. Prison. [J'ai peur d'apprendre bientôt que nos amis] viennent d'être fourrés dans l'tas de pierres (VIDOCQ, Vrais myst. Paris, t. 6, 1844, p. 352).
Fam. Crier famine sur un tas de blé.
Faire rire un tas de cailloux, de pierres. Être très facétieux, être d'humeur joviale. Quand il avait un verre dans le nez, il aurait fait rire un tas de cailloux, avec ses histoires (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 103).
Jeter, mettre au tas. Mettre au rebut. Les dons afflueraient encore plus vite dans les musées si les donateurs pouvaient être sûrs que leurs collections, au lieu d'être « mises au tas », seraient présentées avec goût, dans un joli cadre (RÉAU, Archives, bibl., musées, 1909, p. 23).
Fam. [À propos d'une pers.] Se mettre (tout) en (un) tas. Se ramasser sur soi-même, ,,se mettre tout(e) en un peloton`` (Ac. 1798-1878). [À propos d'un rassemblement de pers.] Se serrer l'un contre l'autre dans un espace restreint. Un ronflement se dégageait de cette masse compacte (...) venue par un besoin de se mettre en tas (...). Mais un grand mouvement fit refluer la foule (ZOLA, Nana, 1880, p. 1474).
B. — [Terme de quantification]
Fam. Un tas/des tas + de + subst. Un grand nombre de. Synon. multitude, des masses de (fam. ou pop.). Il était oublié, depuis des tas d'années Vers l'avenir échelonnées (VERHAEREN, Villes tentac., 1895, p. 185):
Depuis que mes confrères font courir le bruit que je n'ai aucune notion de l'asepsie (...), je ne soigne plus qu'un tas de péquenots.
BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1093.
SYNT. Un tas d'affaires, de bêtises, de blagues, de bouquins, d'enfants, de gens, d'histoires, d'idées, de questions, de raisons; un tas de vieilles choses, de vieux souvenirs; connaître, raconter, parler (d')un tas de...
Loc. adv.
À tas. Dans la multitude; groupé en grande quantité. Quel horrible supplice de n'être jamais seul, de vivre à tas! (A. DAUDET, Contes lundi, 1873, p. 198). Les petites boutiques où l'on vend des médailles à tas (CLAUDEL, Feuilles Saints, 1925, p. 634).
Des tas (fam., arg.). Beaucoup. Mina! Mais salement par terre, avec ses deux coups de lame dans l'dos... À n'a pas dû râler des tas (CARCO, Jésus-la-Caille, 1914, p. 77).
Loc. fam. Dans le tas. Dans un groupe de personnes, dans un ensemble de choses, confus ou important, accumulées les unes sur les autres ou serrées l'une contre l'autre. J'avais mes anciens dans le tas, et ils étaient déjà sur mes talons à se bourrer de citrons (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 243).
Taper, tirer dans le tas. Frapper, tirer dans un groupe d'êtres animés ou d'objets, sans chercher à atteindre quelqu'un ou quelque chose en particulier. Deux autres arrivaient en haut du chemin (...) et lâchaient leur coup dans le tas (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 187). Si tu te lèves passe-toi tout de suite un pardessus! Tape dans le tas! n'importe lequel... (...) C'est pas les pardessus qui manquent! (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 697). V. taper II A 3 ex. de Céline.
— [À l'adresse d'un groupe de pers.]
Pop., p. plaisant. [Comme terme de salutation] [J'allais m'endormir, dans ma meule de paille; survient un autre vagabond] (...): « Tiens, y a du monde? (...) on peut entrer, l'coterie? » (...) [Il se glisse,] en disant: « Y a pas d'offense! salut, tout le tas! » (STÉPHANE, Ceux du trimard, 1928, p. 84).
♦ [Comme 1er terme d'un syntagme exprimant une injure] Tas de salauds! Un des chefs de section (...) partait à l'arrière, hurlant: « Occupez-vous de vos postes et pas de moi, tas d'andouilles! » (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 839). V. marsupial B ex. de Bloy.
C. — ARCHIT., CONSTR.
1. Masse d'un ouvrage de pierre en cours de réalisation et, p. méton., chantier à pied d'œuvre. La taille directe sur le tas (...) sera toujours meilleure que celle faite à l'atelier (Arts et litt., 1935, p. 22-1).
CHARPENT. Lieu où sont assemblées les différentes parties d'un ouvrage. Faire une mortaise, un tenon, une entaille sur le tas (JOSSIER 1881).
Fam. et souvent avec une nuance péj. Sur le tas. Sur le lieu de travail, par expérience directe, de manière improvisée. Apprentissage, formation sur le tas. On se trouvait déjà sur le tas qu'il faisait encore à peine jour... On a soudoyé le garde-champêtre (...) On a obtenu un tréteau... On avait une assez bonne place... entre la bouchère et un éleveur de petits oiseaux (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 120). Elles avaient ces yeux (...) désapprobateurs et fidèles quand leurs maris faisaient la grève sur le tas (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 267).
Arg. Lieu où se pratique la prostitution, le vol. Agricher, faire (marron), paumer (qqn) sur le tas. Prendre en flagrant délit. Un honnête homme, c'est un que les cognes n'ont pas encore paumé sur le tas (STÉPHANE, Ceux du trimard, 1928, p. 192). Être sur le tas, faire le tas. Se livrer à la prostitution. Londres c'est moins bien balancé, moins coquet que Paname, sauf que pour faire le tas, c'est plus « intéressant », comme de bien entendu (MORAND, Bouddha, 1927, p. 62). Repiquer au tas. Adopter de nouveau un comportement qui tend à devenir habituel, recommencer. Faudrait [prétend ma femme] qu'j'y fout' l'argent d'mes s'maines (...). À r'pique au tas tous les sam'dis (La Petite lune, 1878-79, n° 15, p. 2). Loc. adv. Sur le tas. Séance tenante. Synon. sur-le-champ (v. champ1 III). Buter qqn sur le tas (ESN. 1966).
2. Tas de charge. Ensemble des ,,assises de pierres à lits horizontaux ou coussinets que l'on place sur un pilier ou un angle de mur pour recevoir des constructions supérieures`` (CHABAT 1881). Les accidents qui s'étaient produits dans des édifices du XIIe siècle, à cause de l'absence ou de l'insuffisance des tas de charge, ne furent pas perdus pour les maîtres du XIIIe siècle (VIOLLET 1875).
Tas (droit). ,,Rangée de pavés établie en ligne droite sur le milieu d'une cour ou d'une chaussée et à partir de laquelle les ailes s'étendent en pente, à droite et à gauche, jusqu'aux ruisseaux, ou jusqu'aux bordures`` (CHABAT 1881).
II. — Spécialement
A. — TECHNOLOGIE
1. [Dans le travail des métaux] Petite enclume utilisée pour emboutir, planer, relever, etc. V. rivetage dér. s.v. riveter C ex. de Fillon.
♦ ,,Outil s'arc-boutant sur un point fixe et servant à maintenir, lors du rivetage, la tête première d'un rivet pendant la formation de la tête seconde`` (FOREST. Métall. 1977).
2. [Autres activités] ,,Matrice dont se servent les boutonniers`` (CHESN. t. 2 1858). Tas à battre. ,,Outil de fonte sur lequel on place le livre pour certaines opérations de frappe`` (LEM. 1966); ,,bloc d'acier sur lequel on essaye la sonorité des monnaies`` (Mots rares 1965).
B. — INDUSTR. ,,Appareil de calcination et de grillage dans lequel on place le minerai en tas affectant une forme pyramidale et où on le met en combustion par simple allumage`` (PEYROUX Techn. Métiers 1985). Suivant l'état de la matière à traiter (...) les appareils vont différer: on utilisera parfois le tas à l'airsurtout dans l'intervention d'une oxydationpour les minerais en morceaux (GUILLET, Techn. métall., 1944, p. 97).
C. — INFORMAT. ,,Partie de mémoire organisée comme une pile et utilisée par certains compilateurs Pascal pour stocker des variables dynamiques pendant l'exécution d'un programme`` (Microproc. 1981).
Prononc. et Orth.:[]. V. -as et G. STRAKA ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 n° 1 1981, p. 215. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) ) Ca 1155 « amas » (WACE, Brut, 3411 ds T.-L.: Des ocis asemblout grant tas); ) ca 1155 el tas « dans le grand nombre de gens en question » (ID., ibid., 8484, ibid.); b) ) ca 1160 ferir a tas « frapper fort » (Enéas, éd. J.-J. Salverda de Grave2, 5673); ) ca 1174 a tas « en grande quantité » (GUERNES DE PONT-STE-MAXENCE, S. Thomas, App. I, 8 ds T.-L.: Or lu duinst Deus tuzdis a tas pain e char e peisun); 2. a) ) 1565 tailler (la pierre) sur le tas (LABORDE, Comptes des bâtiments du Roi, t. 2, p. 112; déjà att. en 1460, comme terme de maçonn., au sens de « assise » dans un doc. de Tournai, v. GDF. Compl.); ) 1567 [éd.] tas de charge (DELORME, Premier t. de l'archit., Paris, F. Morel, fol. 107 v°); b) ) 1872 mettre une fille sur le tas « lui faire faire du racolage » (d'apr. ESN. 1966); ) 1872 prendre (qqn) sur le tas « prendre (quelqu'un) en flagrant délit » (LARCH., p. 227); ) 1901 au tas! « au travail! » (BRUANT, s.v. travail). B. 1. Ca 1260 « petite enclume d'acier » (ETIENNE BOILEAU, Métiers, éd. G.-B. Depping, p. 58, v. note 2); 2. 1723 « matrice métallique des fabricants de boutons » (SAVARY d'apr. FEW t. 17, p. 317a). Étymol. incertaine. FEW t. 17, p. 320b rattache le mot à un a. b. frq. tas « amas », corresp. au m. néerl. tas « id.; foule », m. b. all. tas « endroit où l'on entasse le blé ». H. MEIER (Neue lat.-rom. Etymologien, Bonn, 1980, pp. 102-107) rejette l'hyp. d'un étymon germ. à cause de la diversité des sens des différents représentants du gallo-rom. tas et de leur répartition géogr. Selon lui, les parlers gallo-rom. postulent un étymon ayant à la fois les sens de « rangement », « entassement » et « alignement », plutôt que celui, plus gén., de « amas ». Cet étymon pourrait être un mot de la famille du lat. stare « se tenir debout ». Fréq. abs. littér.:3 047. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 126, b) 7 382; XXe s.: a) 6 792, b) 3 956.
DÉR. Tasserie, subst. fém., région. (Normandie, Canada). Grenier, partie d'une grange où l'on entasse les gerbes de blé. Refoulé à l'arrière, l'entassement des anciennes dépendances recouvertes de chaumes: remise, tasserie, appentis encore utilisables, mais au bois pourri faiblissant de partout (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 45). — []. — 1res attest. a) 1562 « lieu où l'on entasse la récolte » (Journal du sire de Gouberville, 31 juill. ds POPPE, p. 184: tasserye), b) 1872 « lieu où l'on entasse les gerbes de blés » (Avranchin, 17 nov., aux Annonces ds LITTRÉ Suppl.); mot région. de Normandie, v. FEW t. 17, p. 318a et du Canada (1746, P. POTIER ds Canada 1968); de tas, suff. -erie.
BBG. — FOULET (L.). Pour le commentaire du Jeu de la Feuillée « monter sur le tas » (v. 752). Romania. 1943, t. 67, pp. 367-369. — MEIER (H.). Neue lat.-rom. Etymologien. Bonn, 1980, pp. 102-107. — QUEM. DDL t. 9, 16, 38.

tas [tɑ] n. m.
ÉTYM. V. 1130; francique tas; cf. néerl. tas « tas de blé »; mais P. Guiraud postule qu'il s'agit d'un déverbal de tasser (anc. franç. férir a tas « frapper fort », en « tassant »).
———
I
1 Amas (de matériaux, de morceaux, d'objets) s'élevant sur une large base. Monceau, réunion. || Tas de pierres, de moellons, de gravats, de pavés, de déblais… (→ Édifice, cit. 4; éminence, cit. 2; faisceau, cit. 1; lapider, cit. 1; rival, cit. 7). || Tas d'immondices (cit. 5), d'ordures (→ Nourrir, cit. 35), de cendres (cit. 13), d'herbes sèches (→ 1. Foin, cit. 3). || Tas de sable (→ Expressément, cit. 4), de terre (→ Pelle, cit. 1), de charbon (→ Renvoyer, cit. 11). || Tas de foin, de blé. Meule (→ Roucouler, cit. 2). — ☑ Prov. Crier famine sur un tas de blé.Faire des tas, mettre qqch. en tas. Entasser, tasser (→ Faneur, cit. 1; gerbe, cit. 2; ratisser, cit. 2). || Cadavres brûlés en tas (→ Fournée, cit. 7).Fam. || Se mettre en tas, en boule. Pelotonner (se), ramasser (se).
1 Il y avait d'abord un tas de foin assez bas, d'où on pouvait passer facilement sur un second qui montait jusqu'au toit.
C.-F. Ramuz, la Grande Peur…, XIII.
(1873). Vx. || Marchand, marchande au petit tas, qui vendait des petits tas de fruits.
1.1 Eh bien, elle vivote, elle vend au petit tas, elle se fait encore ses quarante sous par jour (…) Moi, je ne pourrais pas rester dans ce diable de Paris, toute la journée, sur un trottoir.
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 20.
Loc. fam. Tas de boue : chose informe, laide. || Ta bagnole, c'est un vrai tas de boue ! (n'implique pas la saleté).
2 Fig. Grande quantité, grand nombre (de choses). Quantité. || Un tas de plantes, de fleurs (→ Aromate, cit. 3; éparpiller, cit. 5). || Emmagasiner (cit. 2) un tas de curiosités à bon marché.Un tas de menues obligations (→ Adventice, cit. 2), de détails inutiles (→ Fade, cit. 14), de préceptes pédantesques (→ Gymnase, cit. 3), d'aventures improbables (cit. 2) || S'intéresser à des tas de choses. Masse (→ Mêler, cit. 32).Fam. || Un tas de trucs. || Se lancer (1. Lancer, cit. 38) dans des tas de commentaires. — ☑ Fam. Il y en a des tas et des tas. Beaucoup.Taper (cit. 20) dans le tas. || Servez-vous, tapez dans le tas !
1.2 Nous étions d'accord avec Pagniez sur un tas de points.
S. de Beauvoir, la Force de l'âge, p. 38.
2 Le premier soir, il avait joué lui aussi, prudemment. Et gagné.
Pas des tas, mais tout de même : une quarantaine de francs.
Aragon, les Beaux Quartiers, III, I.
3 (1155). Péj. ou fam. Grand nombre (de personnes). Multitude. || « Un tas d'hommes perdus (cit. 74), de dettes et de crimes ». || Un tas de freluquets (→ Béjaune, cit. 3), de faquins (cit. 1), de fripouilles (cit. 2), de misérables (→ Jouet, cit. 4), de péquenots (cit. 1). || Un tas de gens (1. Gens, cit. 6) : beaucoup de gens. || Dans le tas : dans le grand nombre de gens en question. || Il y en a bien un dans le tas qui… (→ Élite, cit. 3). — ☑ (1872). Tirer dans le tas, dans un groupe, sans viser précisément quelqu'un.
3 J'ai ainsi eu, au cours de ma vie, des tas de contacts avec des tas de gens sérieux.
Saint-Exupéry, le Petit Prince, I.
Exclam. || Tas de…(1844). Injure s'adressant à un groupe (cf. Bande de…). || Tas de parpaillots (cit. 2), de marsupiaux (→ Cornichon, cit. 2), de salauds.
———
II
1 Archit. Bâtisse en construction, chantier à pied d'œuvre.(1676). || Tailler les pierres sur le tas, à l'endroit même où on les emploie (et non à la carrière).
Loc. (1872, en argot). Sur le tas : sur le lieu du « travail » (d'abord, de la prostitution ou du vol).Vx. || Mettre une fille sur le tas. Tapin. — ☑ Par ext. Faire le tas, le trottoir. — ☑ Prendre, être pris sur le tas, en flagrant délit.
4 (…) un après-midi, un agent, qui filait un pick-pocket qu'il venait de prendre sur le fait — sur le tas, comme on dit en argot policier — entre derrière lui à l'église Notre-Dame-des-Victoires.
Goron, l'Amour à Paris, t. II, p. 766 (1900).
Sur le lieu de travail. — ☑ Loc. Grève sur le tas.
Sur le lieu de l'activité, sur le terrain. || Apprentissage sur le tas, par la pratique professionnelle (et non par l'école). || Je n'ai pas fait d'études, j'ai été formé sur le tas.
2 (1567). Techn. || Tas de charge : masse de pierre formant coussinet, où s'appuient les arcs doubleaux, les ogives, les formerets.
———
III
1 (V. 1268). Techn. Petit parallélépipède de métal servant d'enclume, dans certains métiers. || Tas de bijoutier.Spécialt. Enclume de chaudronnier. Tasseau (II., 1., b).
2 (XIVe). Bloc métallique sur lequel on éprouve les monnaies au son.
3 (1723). Matrice des fabricants de boutons.
DÉR. Tasser, tasserie.
COMP. Entasser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tas — tas …   Dictionnaire des rimes

  • tas — 1. (tâ ; l s se lie : un tâ z énorme) s. m. 1°   Accumulation de choses de la même espèce. Un tas de papiers. Mettre en tas, en un tas. •   Là sur des tas poudreux de sacs et de pratique Hurle tous les matins une sibylle étique, On l appelle… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TAS — ist: Tas (Fluss), ein sibirischer Fluss Tas (Instrument), ein indisch/persisches Schlaginstrument TAS steht als Abkürzung für: Internationaler Sportgerichtshof (Tribunal Arbitral du Sport) TAS Diagramm (Total Alkali vs. Silica), Diagramm zur… …   Deutsch Wikipedia

  • Taş — Tas ist: Tas (Fluss), ein sibirischer Fluss Tas (Instrument), ein indisch/persisches Schlaginstrument TAS steht als Abkürzung für: Internationaler Sportgerichtshof (Tribunal Arbitral du Sport) TAS Diagramm (Total Alkali vs. Silica), Diagramm zur… …   Deutsch Wikipedia

  • tas — TAS. s. m. Monceau, amas de quelque chose. Gros tas. tas de gerbes, de foin, de pommes, de fagots, d eschalas, de pierres, de blé. faire un tas. mettre, assembler, amasser en un tas. il y a tant de sauterelles qu on les trouve par tas, à tas. la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tas — ist: Tas (Fluss), ein sibirischer Fluss Tas (Judaica), Schmuck für die Thora (Thoraschild) Tas (Sylwa), ein Nebenfluss der Sylwa in Russland Tas (Instrument), ein indisch/persisches Schlaginstrument TAS steht als Abkürzung für: Internationaler… …   Deutsch Wikipedia

  • tas — TAS, tasuri, s.n. (înv.) 1. Vas plat (rotund); tipsie, taler; (astăzi) talerul cântarului pe care se pune marfa pentru a fi cântărită. ♢ expr. A umbla cu tasul = a face chetă; a cerşi. ♦ Lighenaş de care se serveşte bărbierul când bărbiereşte. 2 …   Dicționar Român

  • Tas-IX — узбекистанская точка обмена интернет трафиком. Tas IX организована 24 декабря 2004 года. Среди первых участников сети были: ООО «Amaliy Aloqalar Biznesi Ahborot Markazi», СП «Naytov», ООО «Sarkor Telekom», ООО «Sharq Telekom» и ООО… …   Википедия

  • TAS — can refer to:* Trent Accreditation Scheme, an internationally active hospital quality and safety surveying group. * Taipei American School, an international school in Taipei, Taiwan. * Target Account Selling, a process for managing complex sales… …   Wikipedia

  • TAS — Cet article possède des paronymes, voir : tas et TASS. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.